^ Haut du site
Bienvenue sur le site du rabbin Harboun
Suite à des personne malintentionné nous avons du refaire entierement le site internet Mais a qui ne plaise nous sommes toujours là
Ventes en ligne de livres sur le couple et l'éducation
L'équipe bénévole du rabbin harboun pour diffuser la thora vous souhaite une bonne année 2014
Le rabbin Harboun es heureux de vous annoncer l ouverture de la boutique en ligne

 

 

HISTOIRE DES JUIFS DU PAISTAN

L’HISTOIRE DES JUIFS AU PAKISTAN
Introduction

Le rapport en anglais aborde les sujets suivants : l´histoire des Juifs au Pakistan ; les attaques contre les Juifs et leurs synagogues suite à  la création de la nation islamique du Pakistan en 1947 ; les manifestations actuelles de musulmans pakistanais contre les Juifs et Israël ; la tendance des leaders politiques et religieux pakistanais à  accuser l´axe Inde/Israël de la plupart des maux du Pakistan.

 

L´examen des médias pakistanais de ces dernières années révèle, comme le montre ce rapport, que les façonneurs d´opinions pakistanais utilisent et développent les préjugés antisémites typiques du monde islamique.

 

Le rapport évoque en outre l´histoire de l´antisémitisme dans la société pakistanaise, examinant la façon dont Israël est considéré par les autorités islamiques et les leaders politiques du pays : comme représentant les Juifs plutôt que l´Etat ou le gouvernement d´Israël.

 

Nous définissons ici "antisémitisme" comme l´ensemble des agressions d´ordre politique, religieux et culturel contre les Juifs et Israël qui ne sont pas liées au problème palestinien mais à  une prétendue implication juive et israélienne dans des complots internationaux.

I. Contexte historique : les Juifs et le Pakistan
Il existe une vieille croyance selon laquelle les tribus pachtounes, qui habitent la région délimitant l´Afghanistan et le Pakistan, descendraient de l´une des dix tribus perdues d´Israël. Navraas Aufreedi, universitaire pachtoune de l´université de Lucknow, au nord de l´Inde, a déclaré dans les colonnes d´un journal, en janvier 2010 : "Les Pathans, ou Pachtounes, sont le seul peuple au monde à  être mentionné comme descendant des tribus perdues d´Israël dans plusieurs textes du 10ème siècle jusqu´à  ce jour  par des savants juifs, chrétiens et musulmans, aussi bien religieux que laïques." (1) Toutefois, les tentatives d´anthropologues visant à   établir la parenté entre Juifs et Pachtounes n´ont pas confirmé ces affirmations.
Et pourtant, des textes historiques indiquent bien que les Juifs, sans rapport avec les Pachtounes, ont vécu au Pakistan et dans la région d´Asie du sud pendant plusieurs siècles. On peut lire dans un rapport paru en 2007 dans le quotidien pakistanais Dawn : "Les premiers tombeaux¦ [des Juifs de Karachi] datent de 1812 et 1814, la majorité d´entre eux datant des années 1950." (2) Le rapport cite en outre le Aitken´s Gazetteer of the Province of Sind, un document gouvernemental datant de l´ère britannique, publié à  Karachi en 1907 et établissant qu´ "il n´y avait que 428 Juifs recensés en 1907, et ils se trouvaient tous à  Karachi. Plusieurs d´entre eux appartenaient à  la communauté des Bné Israël pratiquant les rites juifs sépharades et se seraient installés en Inde [qui incluait alors l´actuel territoire pakistanais] peu après la destruction de Jérusalem par Titus." (3)

Le journal Dawn ajoute : "D´autres recherches font état de la présence de 2500 Juifs à Karachi, et d´une centaine à Peshawar au début du 20ème siècle. A l´époque de l´indépendance [du Pakistan en 1947], de nombreux Juifs ont émigré en Inde, et environ 2000 d´entre eux sont restés au Pakistan. Leur premier véritable exode est intervenu peu après la création d´Israël, ce qui suscita plusieurs réactions de violence à l´encontre des Juifs tandis que la synagogue de Karachi devenait le lieu de manifestations antisémites." (4)
A la fin du 19ème siècle, l´un des notables de Karachi était Soloman David, décédé en mars 1902. Il était contrôleur de la municipalité de Karachi, où il fit construire la synagogue de Maguèn Shalom. On peut lire sur sa tombe : "Le renommé et très respecté Soloman David a toujours cherché le bien-être de la communauté juive et grâce à  sa libéralité, a fait ériger à  ses propres frais une belle synagogue : Maguèn Shalome [sic]." (5)

Un autre rapport évalue la population juive de Karachi à 2500 âmes, avant la création du Pakistan les 14 et 15 août 1947. (6)
Après la création du Pakistan comme nation islamique, les relations entre les Juifs et leurs voisins musulmans ont commencé à  se détériorer. Les tensions étaient alimentées par les manifestations musulmanes au Pakistan contre l´Etat nouvellement créé d´Israël. Certains Juifs pakistanais ont émigré en Inde et au Royaume-Uni, et d´autres en Israël. Au début de l´année 2010, un quotidien pakistanais réalisait une étude sur la violence anti-juive dans la nation nouvellement créée du Pakistan islamique : "La synagogue de Karachi a été incendiée, et plusieurs Juifs ont été attaqués. La fréquence des attaques augmentait à l´issue de chaque guerre israëlo-arabe, à savoir en 1948, en 1956 et en 1967." (7)

En 2008, un résident de Karachi évoquait la présence juive de la ville dans un entretien avec le journaliste pakistanais Syed Ali Intikhab : "[Les Juifs] étaient des gens pacifiques ayant des relations limitées avec la population locale. Ils se tenaient à  l´écart des activités politiques. Lorsque la guerre israélo-arabe a éclaté à  la fin des années soixante, ils se sont trouvés isolés et ont commencé à  émigrer en silence ; seuls quelques Juifs sont restés." (8)

Selon certains rapports, il semblerait qu´il reste aujourd´hui encore des Juifs au Pakistan ; peut-être occultent-ils leur identité religieuse, sachant qu´il pourraient ne pas être en mesure d´émigrer en Israël, compte tenu de l´absence de relations diplomatiques entre les deux pays.

Bien qu´il n´y ait pas de présence juive déclarée au Pakistan aujourd´hui, les manifestations anti-juives et anti-Israël ont pris un caractère idéologique, les chefs religieux et politiques ayant coutume d´accuser les Juifs et Israël d´une part, les chrétiens, l´Occident et les Etats-Unis de l´autre, ainsi que les hindous et l´Inde, de la quasi-totalité de leurs maux.
En 2010, pas une semaine ne s´est écoulée au Pakistan sans qu´un chef religieux, un chroniqueur ou un politicien ne publie une déclaration contre Israël et le peuple juif, leur reprochant, ainsi qu´aux Etats-Unis et à  l´Inde, d´être la cause de l´un ou l´autre des problèmes du Pakistan.


Aujourd´hui encore, les dirigeants pakistanais ne semblent pas disposés à faire la distinction entre slogans idéologiques hostiles aux Juifs d´une part, et critiques de la politique israélienne de l´autre.

 

Compteur de visite
compteur html